Skip links

Vendre et coordonner son projet d’art public

Illustration Martine Armand

Dates : 7 et 8 février de 9 h 30 à 12 h + 9 février de 9 h 30 à 11 h 30
Date limite d’inscription : 27 janvier 
Lieu : En ligne via la plateforme ZOOM
Durée : 7 heures (3 blocs)
Nombre de places disponibles : 6
Coût : 42 $ / Valeur réelle de 280 $

Le saut vers l’art public se fait de plus en plus sentir chez les artistes qui visent à présenter leurs œuvres de manière pérenne dans des endroits publics, accessibles à tous.

Puisque ces projets monumentaux demandent des notions en gestion de projets, un savoir des normes de sécurité en construction ainsi qu’une excellente connaissance du milieu dans lequel il s’insère, ces projets doivent être abordés de manière particulière. Plusieurs paramètres doivent être pris en considération ; de la présentation maquette, au devis budgétaire, en passant par le choix des sous-traitants et des matériaux qui assureront une pérennité à l’œuvre. Avec cette formation, les artistes en arts visuels et en métiers d’art qui souhaitent se lancer dans la production d’art public seront mieux outillés pour se lancer tant dans le réseau public des 1% que dans celui des politiques municipales et des concours privés. 

Notions qui seront vues

  • Comment s’inscrire dans la banque du 1% du ministère de la Culture et des Communications ; 
  • Comment répondre à un avis public d’une ville ;
  • Rôles et responsabilités d’un artiste dans le milieu de l’art public ;
  • Trucs pour bien monter son dossier d’artiste ;
  • Comment se préparer à un comité maquette ;
  • Trucs et astuces lors d’une présentation devant jury ;

Clientèle visée : Artistes professionnels en arts visuels et métiers d’art

Informations supplémentaires

  • Connaître le programme québécois d’intégration des arts à l’architecture et avoir un aperçu des autres programmes existants en art public au Québec ; 
  • Identifier les éléments pour mettre en valeur sa candidature ; 
  • Savoir préparer sa présentation lors du comité maquette ; 
  • Savoir s’outiller pour coordonner un projet d’envergure en art public; 
  • Planifier un budget d’une œuvre d’art public ; 
  • Identifier certains matériaux qui assurent pérennité et sécurité à l’œuvre d’art public. 
  • Intérêt pour la gestion, la coordination et les projets d’envergure;
  • Avoir déjà réalisé des expositions dans des lieux professionnels;
  • Détenir un minimum de 5 ans de pratique en contexte professionnel.

Vous aurez besoin d’un ordinateur avec accès Internet et une webcam. Le logiciel Zoom (gratuit) devra être préalablement installé sur votre ordinateur.

Jeanne Couture, formatrice

Jeanne Couture a une formation en histoire de l’art et en histoire, vit et travaille à Saint-Casimir. 

Au cours des dernières années, elle a été commissaire de plusieurs expositions dont au centre d’artistes Regart (Lévis), à Matéria (Québec), au centre Jacques-et-Michel Auger (Victoriaville), pour le volet jeune commissaire de la Manif d’art 8 et 9 (Québec) ainsi qu’au festival d’art numérique le Mois Multi (Québec). 

En art public, elle a travaillé comme adjointe à la coordination au bureau de l’intégration de l’art à l’architecture du ministère de la Culture et des Communications et a participé à plusieurs jurys de sélection. Co-fondatrice du Musée ambulant et de la Foire en art actuel de Québec, elle est également boursière du CALQ, de Première Ovation et de la LOJIQ. 

Crédit photo: Sarah Bélanger-Martel

Valeur réelle

Un travailleur dont l’employeur est assujetti à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre doit payer le tarif correspondant à la valeur réelle établie pour chaque formation. Cette loi stipule que les organismes dont la masse salariale est supérieure à 2 M$ doivent consacrer au moins 1 % de cette somme à la formation de leur main-d’œuvre.

À propos

Actualités

Services

Ressources

Événements

Membres

X