Skip links

1M$ par année pour soutenir les artistes entrepreneurs

9 novembre 2022 | Communiqués

Dévoilement de l’étude sur les dynamiques entrepreneuriales dans le secteur de la musique au Québec

Montréal, le 31 octobre 2022 – La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) publie les résultats de l’étude sur les dynamiques entrepreneuriales dans le secteur de la musique au Québec. Menée de façon indépendante par la firme Nordicity, cette étude exploratoire commandée par la SODEC avait pour mandat de documenter l’évolution des modèles économiques de l’industrie musicale québécoise. Ce portrait éclairera les décisions à venir entourant l’ajustement des mesures de soutien du secteur de la musique au Québec.

L’étude a été menée en étroite collaboration avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) et le Regroupement des artisans de la musique (RAM). Ces partenaires ont activement participé à chacune des étapes clés de l’étude, incluant la définition du mandat.

Principaux constats : un écosystème complexe et une pluralité de modèles d’affaires

En résumé, l’étude fait ressortir les constats suivants :

  • L’industrie musicale québécoise évolue sur un large spectre de modèles d’affaires, au sein duquel les choix entrepreneuriaux influencent les relations entre les différents acteurs du secteur. Cela dit, tous visent le même objectif, une création musicale québécoise qui rayonne, et sont soumis aux mêmes enjeux pour y parvenir, notamment la découvrabilité et la promotion de celle-ci.
  • Les interactions entre les différents acteurs de l’industrie sont variées. Cette complexité s’est intensifiée au cours des dernières années, résultat des nombreux bouleversements dans l’industrie et représente aujourd’hui un défi pour les structures de financement.
  • L’autoproduction est pleinement intégrée dans l’écosystème musical au Québec. Cela dit, comme les pratiques qui lui sont associées varient énormément selon le degré d’indépendance souhaité par l’artiste entrepreneur ou les choix des entreprises pour leur modèle d’affaires, il est impossible de la cerner comme un modèle homogène.

L’étude s’est appuyée sur une recherche documentaire, un sondage exhaustif et 22 entretiens de fond menés auprès d’un large éventail de professionnels (entreprises, artistes, bailleurs de fonds, associations professionnelles) du secteur de la musique au Québec. Elle s’est déroulée de l’automne 2021 au printemps 2022.

⇒ Consulter le sommaire et l’étude complète.

Un nouveau programme d’aide en travail

Poursuivant la collaboration entamée avec ses partenaires, la SODEC se penche sur les suites à donner à l’étude, notamment sur la création d’une nouvelle mesure d’aide en musique destinée aux artistes entrepreneurs qui exploitent une entreprise. Prévue pour 2023, cette nouvelle mesure soutiendra les artistes entrepreneurs qui ont atteint un certain niveau de professionnalisation et d’activités. Elle sera développée en consultation avec le milieu et le dialogue avec le RAM et l’ADISQ se poursuit à cet effet. Une enveloppe de 1 M$ par année pour trois ans est déjà prévue à cet effet dans le cadre du Plan pour consolider, faire briller et propulser le milieu culturel du ministère de la Culture et des Communications.

Rappelons que les artistes entrepreneurs qui exploitent une entreprise sont déjà admissibles à certains programmes d’aide de la SODEC, notamment le programme d’aide à la représentation de spectacles de musique et de variétés et les programmes multidomaines (aide au développement entrepreneurial et aide aux initiatives innovantes). Les artistes qui n’exploitent pas une entreprise peuvent soumettre une demande de soutien au programme de bourse du CALQ. Ce programme offre des aides financières pour un large éventail d’activités afin de soutenir les artistes aux différents stades d’évolution de leurs œuvres, de l’idéation à la diffusion.

Citations

« Je salue la collaboration constructive avec nos partenaires et le milieu qui a eu cours durant la réalisation de l’étude.  L’ensemble des acteurs du milieu partage les mêmes problématiques et nous constatons que tout le monde désire avancer ensemble pour trouver des solutions.  L’étude souligne entre autres des angles morts dans le financement afin de répondre aux différents modèles d’affaires, notamment pour les artistes entrepreneurs. L’écosystème de la musique au Québec est en pleine transformation et nous allons nous adapter en toute cohérence avec notre mission de développement des entreprises culturelles. »

– Louise Lantagne, présidente et chef de la direction, SODEC

 

« L’industrie de la musique évolue, et nous devons suivre son rythme. Au Conseil des arts et des lettres du Québec, nous nous efforçons de refléter les réalités changeantes des artistes en adaptant constamment nos programmes et mesures d’aide. Déjà, lors de la refonte de notre programme de bourse en 2020, nous avions concrétisé ce désir de soutenir l’artiste dans ses différents rôles, de la recherche à la gestion en passant par la création et la production, en reconnaissant l’autoproduction comme modèle d’affaires. Les résultats de cette nouvelle étude sont des outils précieux qui nous guideront dans nos réflexions futures, et je remercie la SODEC pour cette initiative. »

– Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale, Conseil des arts et des lettres du Québec

 

« L’étude offre une cartographie d’une industrie complexe se caractérisant par des réalités multiples. Nous nous réjouissons de voir que l’expertise des entreprises québécoises du secteur de la musique est reconnue par l’ensemble des parties prenantes et partageons le constat qu’en investissant les recettes perçues par les projets porteurs dans le développement de nouveaux artistes, les entreprises du cœur industriel génèrent un effet structurant. L’ADISQ entend poursuivre son travail de collaboration avec la SODEC et les autres partenaires. »

– Eve Paré, directrice générale, Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ)

 

« Nous constatons que l’étude menée par Nordicity dresse un portrait réaliste de l’industrie actuelle de la musique au Québec. L’étude confirme l’existence d’une communauté d’artistes-producteurs qui peuvent témoigner d’un succès commercial assez important pour pouvoir ruisseler vers le reste du secteur et qui sont comparables à de petites entreprises porteuses du cœur industriel. Le RAM entend poursuivre sa collaboration avec la SODEC, particulièrement en ce qui a trait à l’élaboration des programmes spécifiques aux artistes-producteurs. »

– David Bussières, porte-parole, Regroupement des artisans de la musique (RAM)

À propos de la SODEC

La SODEC a pour mandat de promouvoir et de soutenir le développement des entreprises culturelles du Québec et à l’étranger dans les secteurs du cinéma et de la production télévisuelle, du livre, des métiers d’art, du marché de l’art ainsi que de la musique et des variétés. La SODEC a également le mandat de protéger et de mettre en valeur un parc immobilier patrimonial de 32 immeubles, reflet de l’identité québécoise.

-30-

Source et renseignements

Johanne Morissette
Directrice des communications
514 841-2314
johanne.morissette@sodec.gouv.qc.ca

À propos

Actualités

Services

Ressources

Événements

Membres

X