Skip links

Répertoire culture-éducation / Créer sa fiche et cultiver ses relations avec le milieu scolaire

Illustration Martine Armand

Dates : 22 et 29 novembre
Date limite d’inscription: 10 novembre
Heures : 9 h à 12 h
Lieu : En ligne via la plateforme ZOOM
Durée : 6 heures (2 séances de 3 h) + 1,5 h de suivi individuel
Nombre de places disponibles : 12

Coût : 86 $ / Valeur réelle de 574 $

Le Répertoire culture-éducation (RCE) est la source d’information par excellence pour toute personne ou organisme désirant organiser des activités culturelles. Les artistes et les organismes faisant partie du RCE sont sélectionnés à la suite d’un processus rigoureux effectué sur dossier par des comités d’experts dans les domaines de la culture et de l’éducation, à la suite d’appels de candidatures lancés par le ministère de la Culture et des Communications.

Le Répertoire compte près de 2300 fiches ; il est donc important de se distinguer avec une fiche complète, claire et qui met en valeur ses compétences et sa créativité. La fiche devient un outil avec lequel l’artiste pourra aborder le milieu scolaire et proposer ses activités. Pour déposer une demande solide, il est essentiel d’identifier les éléments à préparer pour remplir les différentes étapes à franchir sur la plateforme en ligne. La fiche au Répertoire est un outil pour présenter son offre d’ateliers et d’activités. Comment la faire connaître ? À qui s’adresser pour proposer ses services ? Il est important de faire la promotion de son offre et de développer ses relations avec le milieu scolaire. 

Suite à la formation de groupe, bénéficiez d’un suivi individuel d’une durée d’une heure trente avec la formatrice.

 

Notions qui seront vues :

  • Présentation des programmes de soutien financier disponibles
  • Présentation sur la réalité du milieu scolaire
  • Présentation de la plateforme en ligne
  • Préparation des 12 étapes d’une demande

Clientèle visée : Artistes professionnels et de la relève professionnelle, travailleurs culturels au sein d’organismes culturels

Informations supplémentaires

  • Connaître tous les éléments du Répertoire Culture-Éducation ; 
  • Se structurer pour franchir toutes les étapes en toute confiance ; 
  • Savoir quoi mettre en avant plan et quoi éviter pour déposer une bonne demande ; 
  • Développer ses stratégies pour aborder l’écosystème du milieu scolaire. 

Avoir l’intention de déposer sa candidature lors de la prochaine ouverture au RCE
ou
Viser améliorer son offre dans le but de proposer une mise à jour de sa fiche
ou
Souhaiter s’informer sur le sujet

Répondre aux conditions d’admissibilité du Répertoire. Consultez-les ici.
N’oubliez pas de sélectionner le profil approprié (artiste, écrivain ou organisme).

Tous auront besoin d’un ordinateur avec accès Internet et une webcam. Le logiciel Zoom (gratuit) devra être préalablement installé sur votre ordinateur.

Marie Pierre Daigle, formatrice

Établie avec sa famille à Kamouraska, Marie Pierre Daigle est artiste en métiers d’art et travailleuse culturelle. Elle est fondatrice et propriétaire d’une entreprise en métiers d’art – MP Daigle textile et verre. Depuis plusieurs années, elle est consultante et offre de la formation ; elle accompagne des artistes et des organismes de différents horizons dans leur professionnalisation et leurs projets d’affaires. Depuis son arrivée en région, son implication est marquée dans la communauté ; elle a contribué entre autres au Portfolio culturel du Kamouraska, co-fondé le séminaire de création Kollaboration et animé une chronique métiers d’art pour l’émission LeZarts diffusée à MAtv Bas-Saint-Laurent. De plus, elle coordonne Moi à l’œuvre, un programme d’éducation artistique propulsé par Centre d’art de Kamouraska. Elle s’implique activement au Cercle de fermières de sa municipalité, elle travaille ponctuellement au service d’accompagnement de Culture Bas-Saint-Laurent et elle est gérante à la Boutique de métiers d’art – Le fil Bleu depuis plusieurs années maintenant. Rassembleuse de nature, Marie Pierre est stimulée par les rencontres et les échanges artistiques. Elle a à cœur la création et le rayonnement des arts et métiers d’art au Québec ; elle se passionne pour les savoir-faire manuels et la transmission de connaissances. 

Crédit photo: Jérémie Perreault

Valeur réelle

Un travailleur dont l’employeur est assujetti à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre doit payer le tarif correspondant à la valeur réelle établie pour chaque formation. Cette loi stipule que les organismes dont la masse salariale est supérieure à 2 M$ doivent consacrer au moins 1 % de cette somme à la formation de leur main-d’œuvre.

À propos

Actualités

Services

Ressources

Événements

Membres

X